20 janvier 2012

SURCHARGE MÉDIATIQUE

A moins de 100 jours des présidentielles, les journaux débordent d'articles portant sur les candidats. Quel est le problème me direz-vous? 

Il y en a plusieurs en réalité. 

1- On parle de leurs phrases maladroites ou de leurs kilos en trop mais JAMAIS de leurs programmes. En ont-ils un au moins? Et encore, lorsqu'éventuellement un projet est abordé, il est remodelé deux semaines plus tard en fonction des critiques ou de l'avis majoritaire. Souvenez vous: Article du monde du 11 janvier 2012.

2- Une paperasse qui ne fait que masquer la crise. La présidentielle brouille la transparence de l'information. Pourtant, les français, c'est pas ça qu'ils veulent? La transparence? (J'ai parfois le sentiment qu'on est quand même pris pour des cons)

3- Les présidentielles ne tournent autour que de certains sujets. Ce qui, à mon humble avis, permet à certains candidats de masquer leurs idées les plus extrêmes. Un exemple? Mdme Le Pen. De tous ceux qui trouvent son programme contre l''immigration alléchant, qui sait qu'elle prévoit un référundum sur l'avortement? Qui sait qu'elle en prévoit un autre sur la peine de mort? Pourquoi personne n'est ouvertement choqué par ce genre de propositions? L'immigration, le triple A, l'europe: RAZ-LE-BOL.

Un journal Suisse à fait part du même désarroi que moi. 

(J'ai parfois le sentiment qu'on est quand même vraiment dans la merde) Pas vous? 

 

Posté par movimiento à 19:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur SURCHARGE MÉDIATIQUE

Nouveau commentaire